Collaborations

La rencontre avec Zbigniew Karkowski, l´un des plus importants compositeurs et performeur de musiques électroniques actuel, grand maître de la puissance sismique et de la masse sonore à l´état brut, promet un échange fulgurant: une collision de fracassantes vagues de fréquences subsoniques avec d’intenses motifs de percussion, extrêmement lourds et physiquement engageants.

Zbigniew Karkowski a composé et traite la pièce  « Form and Disposition » que Daniel Buess interprète avec son attirail de percussions. Cette composition fut publiée dans le livre "Zbigniew Karkowski, Physiques sonores", premier volume de la collection de traductions françaises de textes de musiciens expérimentaux (collection Rip on/off), en collaboration avec le LUFF, aux éditions Patrick van Dieren, Paris, 2008. La pièce sera jouée pour la seconde fois depuis 2008 ici ce soir à SuperDeluxe. 

Daniel Buess

Choc des titans de l’illustration japonaise underground…aux platines ! Deux générations s’affrontent avec leurs propres références musicales.

 

Imaginez un peu, le premier Nemoto Takashi, né en 1958, publia, GARO, le plus populaire des magazines de BD au Japon. Leader de la culture underground au Japon, producteur de jeunes talents, Nemoto est toujours aussi hyper respecté depuis plus de 20 ans tout en n’ayant jamais cédé aux pressions de l’industrie manga, avec son goût immodéré pour les immondices, traîtées de manière surréaliste, pschadélique et à la limite de l’art brut.

 

Kawamura Kosuke est bien plus jeune, mais il s’insère dans la lignée tordue et engagée de Nemoto-san. Membre de l’équipe du magazine underground ERECT, il publie autant ses  propres collages hallucinés et hallucinant, qu’il documente sous un regard inédit des scènes et périodes artistiques, telles celles beat-punk-indus de San Francisco dans leur dernier numéro. S’il est des bribes de cut-up dans sa pratique du collage, c’est à la culture manga qu’il s’attaque sans foi ni loi.

 

Ensemble ils composeront une mixture sonore à écouter dans les détails, à l’exemple des visuels dEnOISE/LUFF does Tokyo, qu’ils créèrent ensemble !!!!!

Le trio s’est formé en 2007 et se compose de trois monstres de la scène musicale indépendante Japonaise actuelle : Atsuhiro Ito, mythique inventeur de Optron, qui a déjà arpenté les salles de concerts européennes ; Hiko, batteur déjanté et hyperactif en autres du groupe de hardcore/punk Japonais Gauze ; et pour finir, Kuro Pipe aka Stardust, le guitariste aux mille visages. Ce dernier est également le chanteur charismatique du groupe post-chaotique Kuro Pipe Stardust et est l’éminent organisateur de soirées démentielles entre autres à Tokyo. En 2009, leur concert au LUFF marqua leur premier passage en Europe, depuis nous avons monté ensemble LUFF does Tokyo

 

Ce soir, OFFSEASON sera accompagné de l’hallucinant artiste vidéo Yudayajazz. Synchronisateur hors pais du son et de l’image à partir de son dispositif audio-visel composé de platines, lap top, caméra vidéo, micro et multiple projecteurs. 

Maruosa

 

Né à Osaka au Japon, Maruosa est l’un des rares extrémistes de la musique sur ordinateur portable ! C’est en 1999 que le projet solo ainsi que son label Rendarec voient le jour. Cette même année est aussi l’occasion de sortir son premier album Exercise and Hell. C’est à coup de rythmiques déglinguées, surpuissantes, au bpm si élevé qu’il fleurte avec les fréquences de certains pacemakers, qu’une énergie folle/dé- bordante émane sur scène. En plus de décharger sa musique patiemment composée, l’artiste se mue également en chanteur/crieur pour le plus grand bonheur de nos tympans, plexus solaire et tout autre organe prêt à vibrer…

 

Syndrome WPW

 

Le show synthétique sans laptop de Syndrome WPW inclut malheur, effroi et balles de fusil. Le son analogique déborde d'agressivité d'où s'en dégage une forte affinité avec le heavy metal et le western. Transforme la scène en champs de ruine.

Kuruucrew

Le quartet/groupe batterie, basse, guitare, saxo/électro, dans ta gueule, Kuruucrew est très rapidement devenu un des groupes les plus importants et SURactif de la scène underground (traduisez/ équivalent : indépendante) tokyoïte. Leurs sonorités agressives mélangent des mélodies simples et hypnotiques aux épaisses rythmiques métalliques parfaitement maîtrisées, transformant leur noise en quelque chose comme la digestion d’influences groovy, psyché, doom & met bananesque à la fois. Leur premier voyage hors du sol natal, eut lieu pour le plus grand bonheur des luffiens en octobre 2011. Lorsque Hair Stylistics les a rejoint sur scène ce fut purement et simplement orgasmique ! 

 

Hair Stylistics

Musicien, peintre & écrivain sont certaines facettes de Masaya Nakahara aka Hair Stylistics, aussi (re)connu comme l’ex-Violent Onsen Geisha ! Actif sans relâche depuis 1988, l’artiste est toujours resté fidèle à sa foll(i)e creativ(e)ité qu’il ne cesse d’explorer depuis. Impossible à définir, et imprédictible. Et c'est pas pour nous déplaire !

Jim O'Rourke

En tension entre ses origines américaines et sa terre d’élection japonaise, entre le blues folk concrète de John Fahay et la musique populaire de Burt Bacharach, entre ses différentes pratiques, de producteur de Faust ou Stereolab entre autres, de musicien dans Sonic Youth de 2000 à 2005 ou avec Keith Rowe, Hair Stylistics, KK Null, etc, ou d’interprète (B.O. de Grizzly Man, W. Herzog), l’œuvre de Jim O’Rourke condense les transformations contemporaines issues de l’interaction des musiques d’avant-gardes, improvisées, et la composition classique. Brouilleur de niche, il traversera la nôtre pour notre plus grand bonheur au côté de son homologue Norbert Möslang

Stotter Inst.
Le musicien, artiste et architecte Strotter Inst. (Christoph Hess) vit à Berne. Après plus de dix ans de musique avec des tournes-disque, bandes et boucles, il a commencé en 1998 le projet Strotter Inst. en se concentrant uniquement sur la manipulation des tournes-disque sans utiliser de disques. La machinerie unique créée par l’artiste joue un double rôle comme objet et instrument. Les installations commencent par attirer l’attention des auditeurs, mais très vite le niveau auditif dépasse le visuel. La compréhension optique de la manière dont le son est généré joue un rôle important. Le traitement du son intègre la nature des sons impurs dans le cadre de la composition musicale.
Strotter Inst. est aussi le nom qu'il utilise pour la création elle-même d’objets sonores et d’installations à partir de tournes-disque, l’abréviation ‘Inst’ pouvant à la fois dire instrument ou installation.

ASTRO

ASTRO est le projet solo d'Hiroshi Hasegawa.
Il faisait partie de C.C.C.C., groupe majeur de japanoise. 
Né en 1963, Hasegawa commença par l'improvisation vocale et rythmique. En 1989, il forma le groupe C.C.C.C. dont le concept était, dit-il, improviser une masse de bruit et la jouer très fort. Le groupe devint légendaire avec les membres Mayuko Hino, Ryuichi Nagakubo, Fumio Kosakai.
 En parallèle de C.C.C.C., il commença en 1993 au moyen de synthétiseurs analogiques le projet solo nommé ASTRO. Tout dernièrement en 2010, il forma "Cosmic Coincidence" en allusion à C.C.C.C. avec les membres Manuel Knapp et Rohco. Avec plus de 50 disques à son actif, il ne cesse de produire et de jouer, et notamment en multipliant les collaborations artistiques, comme ce soir avec Dave Phillips.
Il décrit sa manière de faire, son style de jeu, comme une dérive entre méditation et prise de conscience, à travers un dispositif électronique.

Dave Phillips